mercredi 9 septembre 2015

Bientôt un musée de la présence américaine à Châteauroux?


De par l'importance du contingent US qui vécut 17 années durant dans la capitale de l'Indre, Châteauroux représente LE cas d'école de la présence américaine en France durant les années 50-60 :
- deux bases distinctes construites sur d'anciens terrains d'aviation pré-existants (La Martinerie et Déols)
- pas de périodes de "stand by" comme pour les bases américaines de l'Est de la France
- des milliers de travailleurs français au sein de la SERIMA (Déols) pour la révision des avions de toute l'US Air Force en Europe et des centaines au sein de la base de La Martinerie, et tout ça de 1950 à 1967.... 

Pas étonnant que la nostalgie castelroussine soit forte dès qu'il est question des "Américains" qui apportèrent - plus qu'une bouffée d'oxygène - un tourbillon économique et culturel au coeur du Berry!

Le problème, à l'instar des autres installations US en France à cette période de guerre froide, c'est que le temps passent, les témoins s'éteignent progressivement, et que la mémoire risque de se dissoudre. Si depuis quelques années, les historiens professionnels comme amateurs se penchent de plus en plus sur cette période de présence militaire étrangère inédite en France en temps de paix, et que des publications voient le jour ça-et-là, un constat s'avère néanmoins flagrant : il manque un lieu de mémoire reconstituant cette période et témoignant de ce qu'étaient ces années d'insouciance matinées de parfum US. La première moitié des Trente Glorieuses à proximité d'une base américaine avait quelque chose d'enivrant, tant économiquement que culturellement.

Deux associations (l'une française, l'autre américaine) ont décidé d'unir leurs efforts pour combler cette lacune et ouvrir un lieu de mémoire à Châteauroux. L'association "Châteauroux, c'était l'Amérique" et l'association "Americans love Châteauroux" (qui dispose d'un groupe Facebook - inscription requise) ont donc lancé une campagne de financement participatif dans ce sens. Vous connaissez le principe, au moins depuis ma tentative malheureuse de financement d'un documentaire. La différence avec ce projet qui passe par un site anglophone (www.gofundme.com) est que la campagne n'est pas limitée dans le temps.
Si vous avez à coeur de sauvegarder et perpétuer le souvenir de la présence américaine en France, et en particulier à Châteauroux, n'hésitez pas à vous inscrire et à apporter votre contribution à cet audacieux projet de mémoire en cliquant ICI!!!!

Aucun commentaire:

Publier un commentaire