jeudi 16 juin 2022

Orléans célèbre son passé américain ce samedi 18 juin !

Ce samedi 18 juin, l'association de copropriétaires du Domaine de la Petite Espère de Saint-Jean-de-la-Ruelle (45), en banlieue d'Orléans, organise une journée commémorative pour évoquer le passé américain de la cité et les origines du lotissement. 

Cette année marque en effet le cinquantenaire de la cession du Domaine à des propriétaires individuels. Ce "lotissement" trouve en effet son origine dans l'importante présence américaine en France et en particulier dans le Loiret entre 1950 et 1967, en pleine crise du logement. Aussi, comme à Evreux, Chaumont, Verdun, Laon ou Toul, entre autres villes de garnisons américaines, l'agglomération orléanaise a vu pousser des groupes de logements de différentes natures pour accueillir les militaires américains et leur familles alors basés en France.

Lotissement de la Petite Espère en constuction. Collection J-L. Grolleau.

Si Saint-Jean-de-Braye, à l'Est d'Orléans, accueille de l'habitat collectif pour loger les Américains (résidence des Châtaigniers), Saint-Jean-de-la-Ruelle, à l'instar d'Olivet, voit sortir de terre des pavillons de plain-pied sur des lopins dépourvus de clôtures, bientôt recouverts d'un joli gazon, dans le plus pur style des banlieues américaines.
Avec le départ des Américains hors de France en 1967, les pavillons du domaine sont d'abord loués et ce n'est qu'en 1972 que leur vente est autorisée par arrêté préfectoral. Depuis 1972 les propriétaires sont indépendants, d'où ce cinquantenaire célébré cette année par l'association des copropriétaires.

Au programme des festivités de ce samedi, les plus évocatrices de l'Amérique seront le concert de jazz du big band Phoenix et une exposition de photos et de voitures américaines. L'entrée est gratuite et ouverte à tous, donc n'hésitez pas à braver la chaleur annoncée pour vous replonger, quelques heures durant, en pleins 1950's et 60's, à l'heure américaine !


Cet évènement orléanais est, du reste, l'occasion de mettre en lumière un petit livre paru l'an dernier aux éditions l'Harmattan, dans une relative discrétion, et consacré à l'époque américaine d'Orléans. Son auteure présente son travail dans la vidéo ci dessous :


Si les possesseurs des ouvrages de référence d'Olivier Pottier (Les bases américaines en Frances 1950  -1967) et Axelle Bergeret-Cassagne (Les bases américaines en France : impacts matériels et culturels, 1950 - 1967 - Au seuil d'un nouveau monde) parus chez le même éditeur n'apprendront pas grand chose de plus, cet ouvrage a au moins le mérite de raviver le souvenir de l'importante présence de l'US Army à Orléans, tant en termes de durée que d'effectifs. Rappelons qu'Orléans hébergea de 1950 à 1967 le QG de la Communication Zone, gérant le ravitaillement militaire, depuis les ports français de la façade atlantique, de la 7e Armée US stationnée en Allemagne de l'Ouest. Depuis les premiers travaux sur le sujet signés Renaud Menudier en 1991, aussi excellents qu'inaccessibles au public puisqu'ils n'ont jamais été publiés, la présence de l'US Army à Orléans semblait avoir été reléguée aux oubliettes. Le travail de Sylvie Blanchet servira toutefois davantage les universitaires et les chercheurs que le grand public : dépourvu d'images autres que quelques cartes et documents mal mal définis et imprimés en noir en fin d'ouvrage sur un papier peu adapté à cet usage ce livre, même dans sa structure, se révèle d'un abord assez austère. Le projet de livre documenté et illustré sur lequel travaille actuellement Gilles Heccan au sujet de la présence US à Orléans durant la guerre froide demeure donc tout à fait justifié et pertinent pour combler cette lacune et faire revivre aux lecteurs cette portion méconnue de l'histoire contemporaine du Loiret. Sylvie Blanchet et Gilles Heccan sont attendus à la Petite-Espère ce samedi et seront sans doute ravis de recueillir des anecdotes et des documents que vous pourriez leur apporter de la présence de la COM-Z à Orléans et dans son agglomération. Alors, bonne barbecue party ce samedi, à la Petite-Espère (45) !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire